Les spectacles

Livret de famille

La première fois que j’ai lu Livret de Famille de Magyd Cherfi, je me souviens à quel point ses mots m’étaient arrivés directement dans le ventre avec l’envie immédiate de les faire sortir par ma bouche. Son verbe transpire l’urgence et la nécessité de dire, il ose une indispensable colère. A l’heure des débats nauséabonds sur l’identité nationale, son point de vue me semble salutaire et sa poésie, un sacré bol d’air !

A sa lecture, toujours les mêmes sensations : d’abord un plaisir fou et purement égoïste à entrer dans l’univers de Magyd Cherfi, à gueuler ou chuchoter les mots d’un autre. Ces mots-là, les siens et bien que très éloignés de mon histoire, ont toujours résonné en moi de manière curieuse, furieuse et étonnante. Et puis la réaction de ceux qui écoutent, touchés là où ça fait mal, là où il est doux d’aller. L’intimité de Magyd Cherfi, donnée au grand jour, résonnait dans leur intimité à eux, gardée secrète.

Alors peut-être est-ce le goût amer que me laissent les histoires politiques aujourd’hui , les incompréhensions qui s’accumulent entre nous et les autres ou le simple désir de retrouver ce texte pour le partager, qui m’ont rendu nécessaire le projet de monter  Livret de famille sous la forme d’un spectacle pour la rue.

Périne Faivre